Plancher Chauffant et Pompe à Chaleur homemade
#41
Et ouais mais je suis passé par là haha, pas de chance Tongue


Je sais bien que c'est en variable mais le problème reste toujours présent, et ton problème principal sera la lubrification
elle-même, quelque soit le mode de lubrification il y a toujours le problème de vitesse car soit l'huile est pompée, soit elle remonte
par effet centrifuge donc tu es obligé de te limiter à une vitesse mini, en général indiquée par le fabricant.

Il y a des cas à part où comme pour mon compresseur c'est une injection d'huile sous pression, c'est également le cas dans
les VRV avec les séparateurs d'huile, elle revient sous pression dans le compresseur.

Les compresseurs semi-hermétique ont en général une pompe, après si tu parle de compresseur ouvert et donc indépendant
c'est par barbotage il me semble, comme pour les compresseurs d'air.

Après en terme moteur si puissance inférieur, je dirais un possible calage si la compression est trop forte à basse vitesse pour
cause le volume du cylindre mais je peux me tromper. ( il ya des calculs qui existe pour déterminer la puissance requise pour un volume )
T'as un problème, t'veux un ban ?  Ohgod
Répondre
#42
Ok, je vois, merci Wink

Donc en théorie je peux mettre une pompe externe pour la lub et ne pas avoir de pb même à bas régime. Et pour le démarrer je peux prévoir d'égaliser les pressions (si ce n'est pas déjà le cas naturellement).

Mais évidemment le mieux resterait de trouver pas beaucoup plus gros que ce que j'ai besoin quoi.

Question pour le fun: un CP frigo ouvert est très similaire à un CP à air d'atelier... A quel point c'est débile de vouloir utiliser un CP à air pour une appli frigo ?
Congratulations !!! You've just created a temporal loophole... Mon site | Mon forum
Répondre
#43
Que ce soit pour la question de la pompe à l'huile ou compresseur d'air, tu devras faire face à un problème de taille => Les joints.


Après utiliser un comp d'air pour du frigo ça m'est déjà passé par la tête avec un compresseur à vis, en soit rien ne l'empêche si c'est
la bonne huile par contre on doit pas être sur les mêmes résistances mécaniques, je connais peu de compresseur d'air qui dépasse les 10 bars .... lol
T'as un problème, t'veux un ban ?  Ohgod
Répondre
#44
Sauf si c'est une pompe sans joints... Mais de toute façon je n'en n'aurais pas besoin si je ne descends pas trop bas en régime.

Yep, c'est bien ce que je pensais ^^
Congratulations !!! You've just created a temporal loophole... Mon site | Mon forum
Répondre
#45
Bah les compresseurs semi-hermétique, la pompe n'est pas à l'intérieur mais en bout d'arbre en général.
T'as un problème, t'veux un ban ?  Ohgod
Répondre
#46
(2021-02-14 17:19:15)OrOoX a écrit : après si tu parle de compresseur ouvert et donc indépendant
c'est par barbotage il me semble, comme pour les compresseurs d'air.

Non les compresseurs frigorifiques ouverts ( sauf les modèles très anciens sur roulement à billes, de très petites puissance ) sont tous à lubrification forcée par pompe à huile, car ils reposent sur des paliers comme les autres modèles de compresseurs.



Les compresseurs à air sont BEAUCOUP moins solides que les compresseurs frigorifiques, s'usent beaucoup plus vite, les clapets ont énormément d'inertie, le rendement volumétrique est plutôt mauvais, et ils sont très mal refroidis. Ils ne sont pas prévus pour fonctionner sur de longues périodes. 
Ils sont fabriqués à pas cher et en grande série, le coût est important ici, pas la longévité.

En plus l'étanchéité est toute relative car de petites fuites d'air sont tolérés, contrairement à du réfrigérant. Lolox fait bien de préciser que les joints utilisés sont rarement compatibles huile POE et fréon.


En production d'air comprimé, dès qu'on dépasse un rapport cyclique de 0.3 ou 0.4 on passe sur du compresseur à vis beaucoup plus durable et performant.

Sur le marché de l'occasion on trouve des Bitzer ou des GEA en groupe ouvert, ils faut piocher du côté des pompes de transfert ou groupe de récupération.

Il faut bien comprendre qu'avoir de la variation de vitesse sur un compresseur ne veut pas dire une plage de 1 à 100% comme en électronique, ici les contraintes mécaniques dudit compresseur font que vraisemblablement, la plage utile est d'environ 50 à 120% par rapport au nominal ( à 50 hz ). Les modèles à pistons se comportent moins bien dans les basses vitesses donc j'éviterais de franchement surdimensionner, car on est toujours perdant en coût d'exploitation sur une installation.

Le mieux qu'on puisse faire, c'est de tomber sur le point d'équilibre entre la taille du compresseur, l'inertie de la boucle, et le stockage d'énergie thermique. Et il s'avère que sur des installations de petite puissance, le meilleur compromis technique est d'adopter une configuration avec un compresseur à vitesse fixe, associé à un autre compresseur à vitesse variable. La flexibilité est maximale avec en plus la redondance et le fonctionnement en mode dégradé.

Après c'est pas la solution la plus économique à l'achat Spamafote


Pour les dimensionnement des compresseurs, il y a des coefficients connus dans l'industrie, qui varient avec le gaz, le régime de fonctionnement et le type de compresseur, mais pour faire clair, il y a un couple résistant à vaincre dans des conditions de fonctionnement données, et les fabricants de compresseurs ne s'amusent pas à acheter des dizaines de moteurs différents, ils changent un autre paramètre où ils ont plus facilement la main : la cylindrée.

Quand tu en seras à la gestion informatique de ta machine, pense à prévoir de faire tourner le compresseur à vitesse variable plein gaz pendant quelques minutes tout les X temps, pour le retour d'huile.


Pour répondre à la question d'origine, à savoir les inconvénients d'un compresseur littéralement 3X plus gros que ce qu'il faudrait ... A moins d'avoir un gros réservoir tampon, meme sur variateur il va court-cycler ...
Répondre
#47
Ok, je vois, donc en gros c'est bien d'être au plus juste question dimensionnement.

"Quand tu en seras à la gestion informatique de ta machine, pense à prévoir de faire tourner le compresseur à vitesse variable plein gaz pendant quelques minutes tout les X temps, pour le retour d'huile." Donc même sur les ouverts l'huile est mélangée au fluide frigo ?

Merci pour toutes ces explications Wink
Congratulations !!! You've just created a temporal loophole... Mon site | Mon forum
Répondre
#48
Ouep, de toute façon l'huile ayant une forte affinité avec le fluide frigorifique elle se promène partout dans le circuit, c'est le même principe dans n'importe quel circuit frigo.
Répondre
#49
Ok Wink
Congratulations !!! You've just created a temporal loophole... Mon site | Mon forum
Répondre
#50
Mdr le pavé, ça m'a fait peur sur le téléphone, mais bien résumé et détaillé !


Après pour l'huile il y a des séparateurs d'huile qui permette d'en récupérer une grosse partie mais c'est surtout pour les gros circuits
ou les étuves qui descendent très bas en température. ( pour éviter la congélation )


@ Sk' : Sur une petite PAC en circuit confiné, est-ce réellement utile de forcer le retour d'huile si tu l'utilise tous les jours ? En chauffe tu rentre
par le haut du HX donc le fluide condensé ainsi que l'huile retourne naturellement dans le groupe, par contre en refroidissement il se retrouve
bloqué en partie basse du HX et là oui ça peut se révéler utile à la rigueur.
T'as un problème, t'veux un ban ?  Ohgod
Répondre
#51
Note que j'aurais du heat reclaim pour chauffer l'ECS (en gros une épingle ou spirale dans le ballon), donc un poil plus complexe que deux HX.

Mais implémenter ça dans le soft c'est vraiment facile de toute façon donc j'ai même pas besoin de me poser la question si je le mets ou pas Wink
Congratulations !!! You've just created a temporal loophole... Mon site | Mon forum
Répondre
#52
Ouais en gros tu va faire un espèce de vrv 3 tubes ou GF avec récupération d'énergie mais question piège, ta récup sur l'ECS
c'est valable en chaud et en froid ? T'as déjà réfléchi au schéma car si c'est dans les deux modes ça me semble très complexe à faire
surtout avec un seul HX/boucle ... lol ( j'ai bien un truc en tête qui pourrait marcher mais hum hum l’efficacité )
T'as un problème, t'veux un ban ?  Ohgod
Répondre
#53
Les schémas sont dans le mirroir du topic CM (ils ne sont pas tout à fait exacts ceci dit vu que j'avais prévu les HX en // initialement) Wink

J'ai choisi d'avoir l'inversion côté flotte plutôt que côté frigo, ce qui a pour avantage, entre autres, d'éviter le pb de l'ECS qui est refroidie au lieu d'être chauffée en été... Ohgod

Un HX à plaques côté froid, un HX à plaques côté chaud + un mini HX fait maison directement dans le ballon ECS.

Le HX ECS est juste en série avant le vrai HX côté chaud Wink
Congratulations !!! You've just created a temporal loophole... Mon site | Mon forum
Répondre
#54
Il me semblait bien que c'était toi l'usine à gaz hydraulique haha, par contre je ne retrouve pas ton schéma, je pense que l'image a disparu
avec la version miroir, tu le vois toi ?
T'as un problème, t'veux un ban ?  Ohgod
Répondre
#55
Je la vois oui. Je la repost ici: http://img.ohm.free.fr/files/5701d07a86e...24200a.png

Et j'ajoute ta version en PJ Wink


Pièces jointes
.pdf   schema_reseau_biduleohm_2.pdf (Taille : 57.49 Ko / Téléchargements : 3)
Congratulations !!! You've just created a temporal loophole... Mon site | Mon forum
Répondre
#56
(2021-02-15 20:49:11)OrOoX a écrit : @ Sk' : Sur une petite PAC en circuit confiné, est-ce réellement utile de forcer le retour d'huile si tu l'utilise tous les jours ? En chauffe tu rentre
par le haut du HX donc le fluide condensé ainsi que l'huile retourne naturellement dans le groupe, par contre en refroidissement il se retrouve
bloqué en partie basse du HX et là oui ça peut se révéler utile à la rigueur.

C'est ce qu'on fait dès lors qu'on a des vitesses variables dans un circuit frigo. Ca évite de dimensionner les tuyauteries pour les cas défavorables, et de se taper des pertes de charge élevées et du bruit.

Les PAC modernes ont cette logique intégrée dans la régulation, ça fait partie des bonnes pratiques en froid.

Pour le séparateur d'huile, c'est communément utilisé dans les centrales froid, entre autre pour les mêmes raisons que ci-dessus, à savoir un débit variable en fonction des besoins. Mais ça n'est pas très utile pour une PAC effectivement, c'est plus des composants de froid commercial/industriel.

Mais la pose d'un séparateur d'huile ne dispense pas de conçevoir le circuit correctement pour assurer le retour d'huile, car même avec un bon séparateur d'huile récent, il y a encore beaucoup d'huile dans tout le circuit  Jap
Répondre